Centre de secours de Lamballe Lamballe (22)

Le parti pris s’inscrit dans une démarche holistique de l’acte de bâtir : Il s’inspire principalement de la conception passive en réduisant au minimum les besoins de chauffage et les installations. Le double objectif est de limiter la consommation et les équipements complexes dans une approche globale en s’appuyant sur une architecture sobre d’un point de vue énergétique, une organisation des zones cohérentes vis-à-vis de leur besoin en énergie, une optimisation du rendement des systèmes qui découle en partie des deux éléments ci-dessus.
Les espaces de vie bénéficient d’un ensoleillement favorable garantissant une bonne gestion du confort intérieur des locaux et une valorisation des apports solaires.
L’optimisation du bâti, c’est d’abord une bonne compacité en privilégiant l’épaisseur du bâti et une orientation favorable.
Les surfaces vitrées sont maîtrisées, permettant d’opter pour des menuiseries performantes (optimisation surface – performance à coût constant).
Prenant acte de la variation des consommations d’eau chaude, le système valorise au maximum l’énergie solaire thermique tout en sécurisant l’approvisionnement avec un appoint par PAC.
Très clairement, nous nous inscrivons dans le refus de proposer une production d’énergie primaire soumise aux énergies fossiles : Outre leur impact environnemental important et l’extrême incertitude sur l’évolution de leur coût, elles constituent une voie sans issue à terme.
Coût HT : 3 000 000 €
Surface : 2 400 m²
Maître d'ouvrage : SDIS des Côtes d'Armor
Concours 2011